Trouver son Feu intérieur

Brûler les Planches

Le Noeil n’est pas qu’un oeil, ni un nez comme évoqué précédemment.

Il est aussi un corps, un ensemble, une entité qu’il se doit de se réapproprier, laissant sa réflexion de côté.

Ancré au sol, Le Noeil aujourd’hui redevient élément, animal. Il s’abandonne à la nature, fait parler l’eau qu’il y a en lui, rejaillir le feu, souffler le vent qui sommeillait en lui.

Ce corps, il doit désormais l’écouter à nouveau et même le modeler pour se définir comme tout autre, un objet, un animal. Il se découvre magicien, artiste de sa transformation.

Ne plus cogiter, laisser la honte aux oubliettes, être tous et un seul, soi-même ou autre chose.

Dans cet atelier de postures corporelles, Marie le pousse à instrumentaliser le corps, mettant en éveil la réflexion. Après tout, sur scène n’est ce pas le corps qui est mis à profit afin de faire prendre vie à d’autres personnages ?

A l’issue de cette séance intense et pleine de bonne humeur, l’estomac est lui aussi récompensé. L’une des comédiennes a emmené des gourmandises pour fêter ensemble sa nouvelle bougie.

Car c’est aussi ça « Les Noeils« : de l’émotion et de jolies tranches de vie à partager ensemble.

Bon anniversaire Chloé !

« L’homme a dans le corps un habit d’arlequin : son âme. » Xavier Forneret

 

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>